Test Canon Eos 800D : l’appareil photo des pros

Elu comme étant le meilleur reflex en 2018, le Canon 800D est redoutable en qualité d’image et par ses différentes capacités qui ont séduit plus d’un. Malgré sa petite taille, il est tout à fait adapté pour les novices. Doté d’une nouvelle interface de menus, son utilisation est simplifiée par un guide pour les novices, et sa taille compacte facilite la prise en main.

Présentation d’un petit qui a tout d’un grand

Souvent confondu par son apparence, avec l’EOS 77D, le 800D est d’une gamme inférieure. La base technique des modèles 750D, 760D, 77D et le 800D sont quasiment la même, mais ce qui les différencie se situe au niveau de l’ergonomie. Le 77D est muni de touches annexes, et de commandes complexes visant des utilisateurs plus experts, tandis que le 800D plus simplement fabriqué, est destiné au grand public. Monté sur le même châssis que le précédent 750D, d’un coup d’œil rapide, rien ne différencie ce dernier de la version 800D.  Néanmoins, le petit écran pour la visualisation des réglages et la roue codeuse sont uniquement présents dans le 77D, la gamme experte. Une prise en main facile et rapide rend l’appareil très pratique pour les débutants par contre. Surtout si ces derniers désirent se lancer dans la photographie, ou pour les novices qui ont besoin de prendre des photos de leurs vacances. L’EOS 800D, conviendra parfaitement aux grandes mains grâce à la poignée creuse et moulée dans du caoutchouc pour assurer une bonne adhérence. Et en dessous du capot, on peut retrouver la molette des modes photos. Concernant le commutateur d’alimentation ON-OFF, il est cette fois-ci, ajouté du mode vidéo. Et enfin, au dos de l’appareil est implantée la touche d’accès direct au wifi qui est une nouvelle commande intégrée seulement sur le 800D.

Les nouveautés sur le Canon EOS 800D

Les principales nouveautés de l’appareil se trouvent dans l’interface du boitier. L’arrivée des menus est ainsi, simplifiée et ergonomique. Des menus simples et pédagogiques permettent également, d’utiliser l’appareil en toute facilité, et les réglages photographiques sont complets et faciles à effectuer. Les menus sont désormais, fragmentés en quatre. Le premier consiste au réglage des prises de vue, et le reste est basé sur les réglages de lecture, des fonctions et des menus d’affichage. Les menus sont présentés sous forme de pictogramme et de mini textes défilants qui expliquent le dit, menu. Des petits textes explicatifs accompagnent les index tout au long du défilement. Une attention particulière qui est particulièrement utile pour les débutants. Toutes ces aides sont très utiles pour une première prise en main, toutefois, vous pourrez les désactiver quand vous en aurez pris de la graine. Outre ces points, le processeur de dernière génération DIGIC7, additionné au dual pixel font de grosses améliorations sur cette 800D. L’autofocus a été bien amélioré en gagnant quelques secondes, surtout en basse lumière. Le mode rafale atteint aussi une nette augmentation avec 6 images par seconde qui sont affichées au tableau. On notera également que le buffer est moins sollicité que celui du 750D. Une grande amélioration est aussi à noter sur le mode Live View. Il se démarque malgré quelques ralentissements constatés. Et enfin, l’ISO a eu un grand coup de peigne. Il atteint désormais, les 25 800 contre seulement 12 800 sur les précédentes versions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *